fbpx

L’aide humanitaire est un acte juste et indispensable de nos jours. Les humains ont
besoin d’être solidaires. C’est pourquoi l’association ALTERNATIF ne cesse de
sensibiliser les donateurs à faire plus d’efforts et à considérer ces gestes comme
nécessaires à la survie des personnes, des enfants qu’elle se charge d’aider
mensuellement sous forme de bourses d’études, des vêtements ou des aides
pécuniaires.
Aujourd’hui, même si la communauté humanitaire est plus grande et diversifiée que
jamais et que les populations sont solidaires au niveau mondial, les actions les plus
louables peuvent parfois souffrir des difficultés.
Des difficultés d’un autre genre : Le choix des intermédiaires
Afin d’éviter ce type d’écarts, la présidente de l’association ne cesse de scruter
minutieusement le choix des personnes, l’évaluation de leurs besoins et surtout le
choix des intermédiaires (associations locales, parents d’élèves, etc.) afin d’éviter
tout dérapage ou exagération.
Elle ne cesse de suivre l’acheminement de l’argent (bourse d’études, fournitures
scolaires, etc.) jusqu’au destinataire final afin de s’assurer du respect de toutes les
étapes de la procédure et que le candidat aie bien reçu et bénéficie de l’aide qui lui a
été destiné.
Tel est le principe de l’association ALTERNATIF. Un suivi transparent, en adéquation
avec l’éthique humanitaire et des résultats scolaires à la hauteur de ses attentes.
Comme le dit Mme RUKEN KARAKURT ERKAN : « C’est une satisfaction profonde que de voir des
élèves avec de bons résultats et avec des diplômes en fin de cursus. C’est un
immense plaisir. »
Par ailleurs, si l’on vise une aide durable qui consisterait à redonner aux individus
la capacité de réussir, il faut aussi leur inculquer ce modèle d’aide pour qu’ils
deviennent demain à leurs tours de vrais donateurs.
ALTERNATIF ne peut résoudre tous les problèmes mais fait de son mieux pour ne
pas se tromper de destinataires et d’intermédiaires.
Et que l’épopée continue….

AMEN

Faire un Commentaire